Connexion
Mémoriser ? / Mot de passe oublié ?
Relations économiques ESAT-EA / donneurs d’ordre
Démarche Qualité

Deux nouveaux outils pour développer et faciliter la collaboration entre les ESAT-EA et leurs donneurs d'ordres

Anne Marie Dunet, Responsable Diversité - Achat chez Orange

Dans un souci permanent de contribuer au développement du secteur du travail protégé et adapté, le GESAT a permis à l’ensemble des acteurs de l’économie sociale et solidaire de travailler ensemble pour réaliser deux outils majeurs et novateurs :

  • La finalisation et le lancement d’une norme sous l’égide de l’AFNOR « Relations économiques relatives au secteur du travail protégé et adapté et ses donneurs d’ordre »,
  • La réalisation dans le cadre des 30 ans du GESAT d’un observatoire économique permettant d’avoir un constat des relations économiques actuelles et des attentes tant coté grands comptes que coté entreprises du secteur protégé et adapté.

Le Référentiel de la Norme fournit un cadre de référence opérationnel, pratique et concret, partagé entre les clients et les fournisseurs. 
On ne dira jamais assez l’apport que ce document donne aux entreprises en valorisant le secteur du travail protégé et adapté, l’opportunité qu’il offre aux associations gestionnaires comme outil de modernisation de l’organisation et de la productivité. Enfin, il peut être un outil de professionnalisation pour les cadres d’ESAT et d’EA.

L’observatoire, quand à lui, est une photographie à un instant « T » des constats et des besoins des entreprises du secteur protégé et adapté et des grands comptes.

Les deux outils se complètent.

Le premier cible les actions à long terme, le second les actions à court et moyen termes, …

Rendez- vous dans 10 ans, comme dit le poète, pour vérifier que nos analyses et actions ont fait évoluer significativement le modèle économique.

Lancée officiellement en mars 2013, la Norme X-50-842 synthétise les bonnes pratiques recensées par les entreprises du secteur ordinaire et celles du secteur protégé et adapté tout au long d’une relation commerciale. Mieux qu’une norme avec son cortège d’obligations pour obtenir un label, ce travail permet à chacun d’adapter ses procédures, de mettre en place des plans d’actions  « qualité continue » afin de permettre des relations économiques efficientes et équilibrées entre les partenaires économiques.

Cette norme est un plus indéniable. 

Elle permet à toutes les entreprises, grandes et petites, privées et publiques, de mieux appréhender comment effectuer des activités commerciales et financières avec des établissements du secteur du travail protégé et adapté. Pour les établissements du secteur du travail protégé et adapté, c’est un outil pour s’approprier les exigences de leurs clients dans un monde économique exigeant.

La première version de l’observatoire complète la norme.

Elle donne la parole aux clients et aux fournisseurs.  Nous avons, ainsi, tous, un outil qui nous permet de mieux cibler nos actions en communication, en marketing et en choix d’investissement. Utilisé pleinement, il est un formidable moyen pour comprendre les relations actuelles entre le secteur ordinaire et le secteur du travail protégé et adapté, fournir des éléments afin de mieux cibler les actions opérationnelles et investir dans les segments de marché porteurs.


Les résultats de l’observatoire nous donnent des indications sur les actions à effectuer, la norme fournit les meilleures pratiques.

Nous avons, tous, une visibilité pour mieux faire cohabiter le secteur ordinaire et le secteur du travail protégé et adapté !


Anne-Marie Dunet

Responsable Diversité - Direction des achats d'Orange



HAUT